top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteuraline chambettaz

Pourquoi intégrer ses réflexes archaïques?

Les réflexes archaïques sont des réflexes, ou mouvements automatiques involontaires, caractéristiques des nouveau-nés en réponse à certains stimuli.


Il y a plusieurs dizaines de réflexes primitifs présents à la naissance dont leurs rôles sont les suivant:

  • Nous protéger (réflexe de peur paralysante ou réflexe de retrait, de parachute…)

  • Nous nourrir (réflexes de succion, de fouissement, de déglutition…)

  • Nous mouvoir (réflexe de Babinski, de reptation…)

  • Nous coordonner (réflexe tonique asymétrique du cou, d’agrippement…)


Leur évolution connaît 3 stades : une phase d’émergence, une phase d’activation et une phase d’intégration.

Si cette évolution est entravée, risque de s’ensuivre un «parasitage» du fonctionnement interne provoquant une diminution de son potentiel qui peut se retrouver



dans les domaine suivant:


  • Déficits posturaux (équilibre, psychomotricité fine, hypersensibilité au toucher aux odeurs et au sons, coordination, posture)

  • Troubles d’apprentissage ( concentration, troubles du langage, phobie scolaire, difficulté à l'écriture et à la compréhension)

  • Comportementaux (manque de confiance en soi, dépression, insécurité intérieur, TDAH, trouble du sommeil, isolement social, comportements autistique, dépendance affective, gestion de ses émotions difficile)


Grâce à la kinésiologie et des exercices spécifiques, il est possible aujourd’hui de remédier à la persistance ou au manque de développement des réflexes chez l’enfant ou chez l’adulte.


Il n'est jamais trop tard de redevenir le chef d'orchestre de son corps!




Comments


bottom of page